Date de sortie : 1998

Éditions : GLENAT

 

 

 

 

Tous les albums d'Hermann

Album précédent : Olivier - Album suivant: Rodrigo

 

 

 

 

Cet album amorce un nouveau cycle. Les aventures d'Aymar de Bois-Maury sont finies puisqu'à la fin de l'album précédent, il peut enfin voir les tours de son château tant espéré...

Hermann nous conte dans ce nouvel album le passage d'un chevalier Aymar de Bois-Maury en Sicile. Mais, stupeur, Aymar a pris un coup de jeune... Et là nous sommes déconcertés, qui est ce nouveau chevalier ? S'agit-il de la jeunesse du précédent ? Est-ce son fils ?

Aymar a rejoint les hommes du Duc d'Anjou qui, vers 1325, occupent la Sicile et tentent de pacifier la région. Avec Enguerrand, le chef d'une troupe de français, notre héros cherche à rattraper une bande de "partisans" siciliens qui pratiquent une guérilla sans pitié sous les ordres de la mystérieuse Concuetta.

Parallèlement Aymar tombe amoureux d'Assunta, fille d'un riche sicilien qui collabore avec les français. Mais son frère veille sur elle et l'approcher n'est guère aisé: nous sommes en Sicile.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hermann change de cycle mais on retrouve tous les thèmes des albums précédents. En effet, la Sicile au climat chaud et aux paysages rudes rappellent la Terre Sainte du chevalier Aymar de Bois-Maury. La bande de pillards rappelle inévitablement celle de Germain. Aymar finit par s'opposer à Enguerrand parti dans une guerre sans fin. Le guide sicilien ressemble au seldjouki. Les personnages secondaires sont aussi importants qu'Aymar et la belle Assunta nous charme sans presque ne dire un mot. Quand au dessin, le trait est de plus en plus précis et les couleurs sont un vrai délice qui nous réchauffe le visage comme la terre de Sicile.