Date de sortie : 1985

Éditions : GLENAT

 

 

 

 

TBM n°2: Eloïse de Montgri

Tous les albums d'Hermann

Album précédent: Babette - Album suivant: Germain

 

 

 

Eloïse de Mongri

 

Un berger aux allures inquiétantes et sa bande viennent de piller par traîtrise le pays de Caulx. Seuls le jeune fils du seigneur et ses paysans, partis se réfugier dans la forêt, ont survécus.

Le chevalier Aymar de Bois-Maury croise les survivants ainsi que la mystérieuse Eloïse de Montgri dont il a connu le père lors d'un voyage en Catalogne dix ans auparavant. Tous veulent se venger de ces pillards et de leur chef monstrueux pour des raisons différentes. Le jeune Basile de Caulx, douze ans, pour récupérer son bien; les paysans par servitude; Eloïse de Montgri pour une obscure vengeance; Aymar pour le quart du butin, peut-être pour la belle Eloïse et sûrement pour ne pas laisser ces pauvres hères périr sans avoir une chance de l'emporter.

Les seules couleurs joyeuses de cet album sont celles d'Eloïse de Montgri et elle les éteint par le mystère qui l'entoure. Ce récit crée un malaise, l'atmosphère est lugubre, les gens souffrent, ont faim, meurent violemment. Le berger et son troupeau de moutons terrifient le pays. Le pays est humide et froid, de nombreuses scènes ont lieu de nuit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le berger

Basile de Caulx, Aymar de Bois-Maury et Eloïse de Mongri

 

Germain a disparu pour cet album, sa bande de voleurs n'est pas encore à l'œuvre. Quand à Aymar de Bois-Maury, on ne le voit guère, il suit l'action, ne la mène que pour l'attaque finale. De plus il déçoit en demandant un quart du butin...

Ce sont Basile de Caulx, le berger et Eloïse de Montgri qui monopolisent le récit. Le jeune seigneur est surprenant de maturité et son pouvoir sur les serfs terrifie. Mais il reste un enfant qui n'a le droit que de "regarder" lorsque s'engage les combats. Le berger ressemble au diable, refuse de montrer son visage caché sous un crâne de bouc. Il promet à ses hommes plus de pillages et s'enfuit lorsque les choses tournent mal. Il incarne parfaitement l'image de ses monstres qui hantaient nos campagnes il y a longtemps... Reste Eloïse de Montgri qui prend la plus grande place. Elle a tout: jeune, jolie, guerrière, s'habille comme un homme. Elle décide de son destin. Les autres la suivent aveuglément car c'est une meneuse même si elle donne des signes de faiblesse. C'est elle l'héroïne de cet épisode et depuis que je l'ai lu il y a longtemps, je ne rêve que d'une chose: qu'elle réapparaisse au détour d'un album...